Featured

First blog post

This is the post excerpt.

Advertisements

This is your very first post. Click the Edit link to modify or delete it, or start a new post. If you like, use this post to tell readers why you started this blog and what you plan to do with it.

post

Sadky : le parfait amour entre la mode et la musique.

Jeune béninoise, belle apparence physique, travailleuse, souriante… Oui Prisca Estelle Goudou Tcheki alias Sadky, possède toutes ces qualités. D’une main de fer, Sadky a su très tôt prendre en main sa vie professionnelle car pour elle, rien ne justifie qu’une femme ne soit aussi travailleuse qu’un homme. Avec une détermination et une franchise certaine dans chacune de ses actions, Sadky a vu s’ouvrir devant elle des portes de collaborations professionnelles.
Très jeune, elle avait déjà décelé en elle des goûts très prononcés pour la musique. De là, elle se lance dans une carrière musicale, en choisissant de faire un style que, seule quelques rares femmes au Bénin font. Le Rap. Au départ, Sadky opte pour ce style de musique, afin de démontrer aux hommes que ce genre musical, n’est pas uniquement dédié à ces derniers. Pour elle, « c’est un défis qu’elle a su relever et désormais c’est devenu un vrai travail pour elle ».
Malgré les obstacles et les embûches, Sadky fait sortir dans les années 2011 un premier single ; “Hominssou”. Ce single connait pas mal de succès et se chante sur toutes les lèvres, étant donné la qualité qui est dans sa réalisation.
Sadky qui accordait déjà une attention particulière à son style vestimentaire, pour avoir faire des années de travail en tant que vendeuse dans une grande maison de mode de la place, s’est rendu compte du lien indiscutable qui existe entre la musique et la mode. Pour elle, « la musique et la mode, c’est deux activités qui se complètent…un artiste doit avoir du style ». Après cette expérience de vendeuse, Sadky ouvre quelques années plus tard sa propre boutique de vente de vêtements de friperie. Mais ayant toujours été une assoiffée d’innovation et d’esthétique, elle décide de vendre uniquement ses propres créations dans sa boutique, alors que Sadky jusqu’à ce moment là, n’avait aucunes notions de la mode.
Mais ceci ne la décourage guère. En 2011, notre artiste innove alors des partenariats avec d’autres stylistes et couturiers de la place. Avec ces derniers, elle fera de son rêve une réalité. Et, se sera ce coup de réussite qui l’aidera à décrocher en 2014, une bourse de formation en couture en Belgique. Elle y prendra ses premiers cours à travers des ateliers et des formations sous différents thèmes.
De retour au pays, Sadky prend goût à la chose. Ainsi, elle décide de s’inscrire officiellement dans une école de couture dans son pays le Bénin, où elle suivit rigoureusement 3 ans de formation. A la fin de sa formation, elle eu son diplôme après une soutenance. A la suite de ça, beaucoup d’opportunités s’offre a Sadky. Elle participe à beaucoup de projet de mode (défilés, festival…), à travers l’Afrique et l’Europe, en tant que costumière.
Aujourd’hui, elle dispose d’une ONG dénommée Kérya, qui dispose d’un Centre Professionnel des Métiers d’Arts. Avec ce centre, Sadky compte partager ses connaissances avec les femmes et les filles, surtout, celles des couches défavorisées, désireuses de faire carrière dans la mode. La création de cette structure, est une manière pour l’artiste de partager non seulement son savoir faire, mais aussi de faire du social et de participer à la lutte contre la pauvreté et le chômage.
Malgré tout ce temps qu’elle consacre à la mode et à son centre, Sadky n’a pas laissé tomber une seconde sa musique. Doter d’une énergie et d’une détermination particulière, et elle-même se définissant comme « une femme amazone, une femme très battante et une femme qui ne se décourage jamais », Sadky malgré son agenda vraiment chargé, travaille très studieusement en studio et y prépare d’ailleurs avec professionnalisme et passion son album. Mais en attendant la finition et la sortie de ce dernier, elle a déjà mis sur le marché depuis peu, un nouveau single “Papy”, qui tourne en boucle sur tous les médias. Et musicalement parlant, Sadky a beaucoup de projet pour cette nouvelle année.
Décidée, déterminée, engagée, aucune difficulté ne fait baisser les bras à Sadky. Elle ne désespère pas et garde toujours la tête haute. Digne fille du Dahomey (actuel Bénin), elle porte très bien les caractéristiques des amazones qui ont défendu avec force, courage et de leur sang, les terres dahoméennes. Sadky, une amazone de la mode et de la musique béninoise.

08 janvier 2018

Bérénice C. GAINSI

 

George Weah, nouveau président du Libéria

A la suite du second tour des élections présidentielles qui se sont tenues le 26 décembre dernier, l’ancienne star internationale du football George Weah, devient le nouveau président du Libéria avec 61,5% des voix, contre 38,5% pour son adversaire Joseph Boakai.

Après le dépouillement de 98,1% des bulletins, la commission électorale nationale a donné son verdict le jeudi 28 décembre, verdict qui place George Weah à la tête des résultats.

Ainsi, l’ex footballeur prend les rênes de ce pays qui connait depuis peu quelques difficultés économiques, et succède ainsi à Ellen Johnson Sirleaf.

Il rentrera officiellement dans ses fonctions de nouveau président le mois prochain.

Vendredi 29 décembre 2017

Bérénice C. Gainsi

L’Angola a lancé son tout premier satellite de télécommunication.

Issu d’un partenariat entre le secteur spatial russe et le gouvernement,ce satellite que vient de lancer l’Angola a pour mission d’améliorer l’offre de télécommunication, radio et télévision du pays surtout en ce qui concerne les zones les plus reculés du pays.

Et pour le traitement des données de ce satellite, 45 ingénieurs angolais ont été en Russie pour se faire formé. De la  même façon, des étudiants en ingénierie des télécommunications  sont également en formation en Russie, au Japon et en Chine.

Le satellite devant couvrir une partie de l’Afrique, l’Angola compte aussi vendre ses services aux pays voisins. L’une des ambitions de ce projet reste donc commerciale étant donné les problèmes économiques que traverse actuellement le pays.

L’Angola devient ainsi le septième pays africains  à disposer  d’un satellite sur le continent.

Mercredi 27 décembre 2017

Bérénice Célia Gainsi 

Bénin: Le projet de loi sur la “police républicaine” voté.

En gestation depuis quelques semaines, les députés ont voté ce jour à l’Assemblée nationale, le projet de loi portant sur la “police républicaine”. Une initiative qui consiste en la fusion de la police et de la gendarmerie nationales.

54 voix pour,22 contre et zéro abstention, c’est par ce verdict que les parlementaires donnent le feux vert pour la concrétisation effective de ce projet du gouvernement de la rupture.

Mardi 26 décembre 2017

Bérénice C. Gainsi

Second tour des élections présidentielles au Libéria.

Plus de deux millions d’électeurs se rendent depuis ce matin aux urnes pour désigner le successeur de Ellen Johnson Sirlif actuelle et première femme présidente du Libéria

7 semaines après le premier tour des élections devant choisir le prochain président du Libéria, Joseph Boakai vice-président sortant et George Weah actuel sénateur de Montserrado et ancienne gloire internationale de football, seront d’ici quelques heures fixé sur leurs sorts à travers le vote du peuple libérien.

Avec ses 51 ans d’âge, George Weah reste le grand favori de ces élections. Et dans ce cadre, plusieurs partis se sont déjà ralliés à sa cause.

Mais ceci n’effraye aucunément son adversaire Joseph Boakai. Ce dernier reste confiant et espère toujours arracher le fauteuil présidentiel à George Weah à travers la voix des urnes.

Une fois les résultats définitifs de ces élections annoncés, le président élu prendra possession de son fauteuil dès le 22 janvier 2018.

Mardi 26 Décembre 2017.

Bérénice C. Gainsi

Joseph Boakai.

George Weah.