à la Une

First blog post

This is the post excerpt.

Publicités

This is your very first post. Click the Edit link to modify or delete it, or start a new post. If you like, use this post to tell readers why you started this blog and what you plan to do with it.

post

FITHEB 2018: Quelles sont les personnalités attendues.

Afin de donner encore plus de prestige et d’envergure à la 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin FITHEB 2018, plusieurs personnalités du monde des arts et de la culture, aussi bien locaux comme étrangers ont été convié à ce grand rendez-vous culturel.

Professeur Yacouba Konaté, Directeur Général du Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA).

Professeur Hamadou Mandé, Vice-président de l’Institut International de Théâtre.

Majdi Bou-Matar, Directeur artistique de IMPACT’FESTIVAL, Canada.

Alejandro de los Santos, Coordonnateur Afrique Espagne MAPAS.

Ainsi se présente les personnalités internationales qui seront présents à cette nouvelle édition du FITHEB. Elles auront à participer à la table ronde sur le thème principal du festival qu’est <<Théâtre et engagement civique et social pour un développement durable au Bénin, en Afrique et dans le monde>>. Aussi, ces invités du FITHEB 2018, vont également participer entre autres, à la rencontre des directeurs de festivals de théâtre, pour jeter les bases du Marché de Théàtre en Afrique (MATA).

FITHEB 2018, c’est du 16 au 24 novembre 2018 avec une douzaine de pays participants.

Festival International de Théâtre du Bénin

FITHEB 2018: LA COMPAGNIE MALO MALAM DU CAMEROUN EN TROIS DATES

Le 16 novembre 2018, sera lancée officiellement la 14ème edition du Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB 2018). Outre les troupes et compagnies béninoises retenues, plusieurs autres venues du monde entier vont marquer de leur présence à ce grand rendez-vous culturel.

Parmi elles, on retrouve la compagnies Malo Malam du Cameroun avec la célèbre Charlotte Ntamack du « Parlement du rire ». Cette compagnie va présenter le spectacle « Je suis Charlotte », le 16 novembre à la salle Fitheb de Cotonou, le 19novembre à l’Institut français de Parakou et le 20 novembre à l’espace culturel Oudada à Porto-novo.

Le FITHEB 2018 c’est du 16 au 24 nobembre 2018 dans 6 villes du Bénin avec 75 représentations.

Patricorel: l’homme qui est tombé « amoureux » des bouteilles.

Il est jeune, il est d’origine béninoise, il a la trentaine d’âge environ et il est un passionné de l’art. Patrick Bessan alias Patricorel, artiste plasticien depuis 2010, fait des créations d’arts incroyables avec des bouteilles.

Sous un soleil ardent du mercredi 07 novembre dernier, je vais à la découverte de l’atelier de ce jeune béninois qui s’est détourné de l’envie de ses parents de le voir devenir un enseignant plutôt qu’un artiste plasticien. Très content de ma visite, Patrick me reçoit dans son espace. Un espace isolé des tohu-bohu de la ville et installé dans un calme absolu où l’on entendrait ses œuvres s’exprimées presque de vive voix.

A la fois surprise et émerveillée par l’originalité et l’esthétique des œuvres de Patrick, je me permets de rentrer dans son univers, tout en essayant de porter les mêmes sensations que lui, afin de pouvoir mieux comprendre son parcours. Titulaire d’une licence en histoire de l’art, Patricorel faisait déjà des bricolages et des récyclages depuis ses cours primaires. Poussé par la passion, il va une fois sa licence obtenue, se consacrer entièrement et définitivement à l’art. Malgré la pression de ses parents et amis, qui étaient contre son choix et les difficultés auxquelles il était confronté, Patrick ne se décourageait guère.

Et Patricorel pris son envol…

Tout va partir de 2016, ou Patrick Bessan effectua sa toute première exposition en tant qu’artiste à Toulouse en France, par le biais d’un bienfaiteur qui va remarquer l’originalité de ses œuvres. De cette exposition, plusieurs autres opportunités vont s’offrir à Patricorel. Aujourd’hui, entièrement accepté par son entourage et ses parents qui étaient contre son choix à ses débuts, Patrick est un artiste confirmé, déterminé et engagé pour l’atteinte de ces objectifs, qui est sollicité de part le monde pour des expositions et des évènements de haut standing.

<<A la date d’aujourd’hui, j’ai un agenda très chargé et je dois préparer plusieurs expositions pour plusieurs évènements aussi bien ici au pays qu’à l’étranger>> déclare l’artiste. Dans son atelier, les œuvres d’arts sont à perte de vue. Des bouteilles transformées en visages de femmes africaines portant des foulards sur la tête, passant par celles disposées sous différentes formes géographiques ou encore celles contenant des hommes ou autres objets à l’intérieur d’elles, l’art contemporain de Patricorel tire sa source des réalités africaines. Une manière pour l’artiste de rester attacher à ses origines que sont l’Afrique.

Partick et les bouteilles: une histoire d’amour interminable.

Patricorel est celui qui est capable de renverser votre vin dans un gobelet afin de pouvoir récupérer la bouteille. Il ne peut leurs résister. <<A mes débuts, quand je me promenais dans la rue, à la quête d’inspiration, mon regard se tournaient toujours vers les bouteilles. C’était tout comme si elle me parlaient et je me devais de les écouter. Alors, je les ramenais toutes chez moi sans vraiment savoir quoi en faire>> déclare Patrick.

Mais il a fallu juste quelques jours et l’inspiration lui vient d’un coup de marteau. Il a suffit d’un coup de marteau sur une de ses bouteilles, qui au lieu de se briser entièrement, laisse plutôt une petite ouverture et c’est ainsi parti pour une longue histoire d’amour et d’inspiration. Attaché à la valeur humaine, Patricorel est un artiste de « l’environnement » qui porte un regard très sensible sur la fragilité humaine. Et cette sensation, Patrick la transmet au monde à travers les bouteilles récyclées auxquelles il redonne vie, tout en s’inspirant de la nature humaine et de son environnement. Pour Patrick, la fragilité d’une bouteille est comparable à celle de l’homme et donc les deux se rejoignent et lui ne peut plus s’en séparer.

A l’image de Picasso…

Malgré tout le succès qu’il rencontre actuellement, Patricorel vise encore plus loin. Sa plus grande ambition, c’est de pouvoir un jour laisser ses empreintes dans le monde de l’art contemporain. <<je poursuis le rêve de voir un jour mes œuvres exposées dans les plus grandes galeries du monde. Je veux être à l’image de Picasso ou de Jean-Michel Basquiat.>>

Patricorel avec son originalité et sa « folie d’amour » pour les bouteilles, est un artiste à suivre et à découvrir.

Bérénice Célia Gainsi

Efoé Koffi Dovi : Le manager d’artistes qui veut se faire sa place dans l’arène des MTV Awards.

Jeune béninois de la trentaine d’âge environ, Efoé Koffi DOVI alias Efoé la joie est un passionné du showbiz. Homme culturel, manager d’artistes et doté d’un grand esprit de travailleur, il est toujours à la quête de nouveaux challenges ou de nouveaux défis.

Entrepreneur du monde culturel, Efoé la joie est un promoteur culturel et manager d’artistes dont l’agence culturel Stars Live Agency porte ses griffes. Étant dans l’ambition de donner un autre souffle à la culture africaine en générale et celle béninoise en particulier, Efoé la joie a mis sur pied cette entreprise (stars live agency) qui a pour objectif d’organiser des évènements culturels à travers lesquels des talents sont dénichés et suivis afin de leur garantir une vie d’artiste réussie.

Son parcours

Titulaire d’un BTS en Marketing et Actions Commerciales, c’est la ville de Cotonou qui a vu grandir Efoé Koffi Dovi. Dès son enfance, on lui remarquait déjà les gênes d’un futur artiste, pétrit de talents. Dès le début de ses études secondaires qu’il a démarré au Collège d’Enseignement Général de Zogbo à Cotonou, Efoé se donnait déjà la particularité de marquer d’un caché spécial toutes ses prestations lors des évènements culturels qu’organisait son collège. Mais quelques années plus tard, il va préférer aller finir ses études au Lycée Technique Coulibaly (LTC) de Cotonou, d’où le déclic le plus significatif de sa passion pour la musique va se réaliser. Très vite, Efoé la joie va se faire intégrer dans le groupe des jeunes artistes rappeurs du LTC qui plus tard va devenir le groupe 6k. Un groupe qui n’est pas passé inaperçu dans le monde musical béninois surtout celui du rap. En 2004, le groupe 6k avait lancé son premier album nommé Bibakossa et qui a connu pas mal de succès. Ce n’est qu’à la suite de son obtention du Baccalauréat dans les années 2002, que Efoé la joie va s’inscrire en Marketing et Actions Commerciales, à la Haute École de Commerce et de Management (HECM). Et deux ans plus tard, il obtint son Brevet de Technicien Supérieur.

D’agent commercial à manageur d’artistes

Le BTS en poche, Efoé Koffi Dovi alias Efoé la joie n’a pas perdu de temps. Très vite, il s’est fait intégré en tant que commercial à BVT/CIA, une maison de production musicale. Le jeune béninois avait ainsi trouvé le moyen idéal pour ne pas s’éloigner de ce qui nourrit son ambition et sa passion : la musique. Se faisant remarqué par son professionnalisme et son sens accru pour le travail bien fait, Efoé va gravir les échelons et se verra désormais nommé au poste de Directeur Artistique de BVT/CIA et par la suite en 2006, Directeur Régional Parakou. Le tout nouveau Directeur Régional collaborait ainsi avec bon nombre d’artistes et il se sentait ainsi en plein dans son élément. En 2009, Efoé va décider de se lancer en solo dans l’entreprenariat et de créer sa propre structure. Il revint alors à Cotonou d’où il était parti depuis quelques années et il y installe son agence au nom de Stars Live Agency qui est une structure qui promeut la musique africaine en générale et celle béninoise en particulier. Cette agence qui prend en charge la gestion managériale et la représentation artistique de plusieurs artistes africains, organise également des évènements inter-scolaire pour y dénicher de jeunes talents afin de pouvoir les accompagner et les suivre. Sous la coupole de son agence, Efoé va prendre en charge la représentation artistique des artistes Togolais Almok et 2saint. De 2014 à 2018, l’artiste béninoise Sèna noble fait confiance au professionnalisme de Efoé la joie et va solliciter son savoir faire en tant que manager. Un travail que ce dernier va faire à la perfection avec rigueur et bravoure. Le statut actuel de l’artiste en est la preuve. Depuis peu de temps, Efoé Koffi Dovi alias Efoé la joie est celui qui assure désormais le management de l’artiste béninoise Oluwa Kemy.

Petit de taille mais grand d’ambitions

Membre de l’Association des Managers culturels Actifs du Bénin (AMACAB), celui qui a fait déplacer pour la première fois sur les terres béninoises, le célèbre artiste nigérian Davido pour le concert de l’indépendance organisé en 2012 par son agence Stars Live Agency, nourrit de grandes ambitions pour sa passion. Pour Efoé la joie, le tout ne suffit pas de se faire une marque au niveau national mais il faut pouvoir démontrer au monde entier ce dont on est capable. Et c’est pour cela que le plus grand exploit que vise le manager est de pouvoir décrocher un jour avec un artiste africain, les MTV Awards qui sont des récompenses cinématographiques et télévisuelles décernées annuellement par la chaine de télévision MTV. Mais en attendant de faire de se rêve une réalité, Efoé à long terme veut être l’initiateur et l’organisateur du plus géant évènement culturel en Afrique. Avec sa rigueur et sa détermination, nous pouvons être sûrs qu’il finira par atteindre cet objectif. Mais dans l’immédiat, Efoé se veut d’avoir une meilleure organisation pour la sortie du prochain album de son artiste Oluwa Kemy dont il assure actuellement le management.

Restant toujours fidèle à ses principes, Efoé Koffi Dovi alias Efoé la joie malgré les petits obstacles qu’il rencontre dans l’exercice de sa profession, reste toujours confiant, pragmatique et engagé pour l’atteinte de ses objectifs.
Efoé la joie, le roc du monde culturel béninois.

Bérénice Célia Gainsi

2ème Championnats d’Afrique de Rollers de vitesse

Le Bénin champion d’Afrique pour la deuxième fois consécutive

Le 03 novembre dernier prenait fin en Egypte, les 2è Championnats d’Afrique de Roller de Vitesse.

Etait présent à cette rencontre continentale, le Bénin, le Burkina-faso, l’Angola, la Tanzanie, le Kenya, la Burundi, l’Egypte, la RDC, la Guinée conakry, la Côte-d’Ivoire, le Cameroun.

Après les différentes épreuves, ce sont les écureuils rollers du Bénin qui se sont hissés à la première place du classement général de la compétition avec 11 médailles en or, 9 en argent et 9 en bronze. Derrière le Bénin, on retrouve le Kénya à la deuxième place avec 11 médailles en or, 9 en argent et 7 en bronze et l’Egypte se loge à la troisième place avec 10 médailles en or, 13 en argent et 12 en bronze. Quant à la République Démocratique du Congo, c’est la quatrième place qu’elle s’est offerte avec 1 médaille en argent et 4 bronze.

Rentrés au bercail ce jour, les écureuils rollers ont été reçu par le représentant du ministre du tourisme, de la culture et des sports ainsi que par le président du comité national olympique et sportif béninois, et le président de la confération africaine de roller sports, à qui ils ont présenté les différentes médailles gagnées en Egypte.

Le reste des pays participants tels que la Côte-d’Ivoire classée 5è, le Cameroun 6è et la Guinée conakry 7è, ont amassé respectivement 37, 30 et 14 points. Le Burkina-faso, l’Angola, la Tanzanie et la Burundi quant à eux n’ont pas pu comptabiliser suffisamment de points pour se faire intégrer dans le classement général.

Bérénice Célia Gainsi

Festival International de hip-hop U-BBOY 2018

Conackry accueille la 7è édition.

L’édition 2018 de « Urbanation BBoy », premier festival international de hip-hop en Afrique de l’Ouest est prévu pour se tenir à Conakry du 14 au 16 décembre 2018.

Sept pays à savoir le Bénin, le Togo, le Sénégal, la Mauritanie, le Cameroun, le Niger et le Mali, participent en plus du pays hôte, à la 7è édition de ce festival qui est une plateforme d’échanges entre les acteurs du monde culturel et du hip-hop en particulier. Au cours de cette rencontre, les débats vont tournés autour des questions liées à l’émergence de la danse en Afrique de l’Ouest.

Au programme de la septième édition du Festival International de hip-hop U-BBOY 2018, des compétitions entre 8 crew africains de danse dans plusieurs catégories dont 6/6 break, la chorégraphie, les battles….Le festival sera également animé par la danse debout, le grafitti, les rollers, le dj’ing…

U-BBOY 2018, c’est à Conakry du 14 au 16 décembre 2018.

Bérénice Célia Gainsi.

5ème édition de Sahel hip-hop et musiques du monde.

La musique comme vecteur de lutte contre la migration des femmes.

Du 07 au 11 mars 2019, Niamey va abriter la 5è édition du festival Sahel hip-hop et musiques du monde. Organisé par l’agence <<Djobala Production>> depuis 2014, ce festival ambitionne de promouvoir la culture urbaine en particulier et celle nigérienne à travers les artistes, tout en favorisant notamment leur mobilité.

Avec pour thème <<Femme et migration: Problématique de la prise en charge et de la réinsertion sociale des femmes migrantes>>, cette édition porte plusieurs innovations au nombres desquelles, l’organisation de la deuxième édition du forum monoblog Afrique et bien d’autres encore. Cette cinquième édition de Sahel hip-hop et musiques du monde, se veut d’une part d’apporter sa contribution à la lutte contre l’immigration afin de réduire considérablement le flux migratoire et d’autre part, elle compte également sensibiliser la population sur les dangers liés à l’immigration irrégulière.

Au programme de ce festival de référence dans le paysage culturel africain, 5 concerts à Niamey et Agadez, des séances de sensibilisation et de formation, des projections de films, un tournoi de hand-ball et bien-sûr la 2è édition du forum mondoblog Afrique.

Evènement culturel d’envergure internationale, Sahel hip-hop et musiques du monde 2019, va rassembler autour de la musique urbaine et celle nigérienne des artistes et acteurs culturels, venus d’Afrique et du monde, pour une lutte efficiente et éfficace contre la migration des femmes.